vendredi 17 juin 2016

Cheese-cake aux Mars


recette de cheese-cake sans cuisson, cheese-cake sans cuisson aux mars, cheese-cake gourmand, cheese-cake régressif, cheese-cake qui tue, cuisine avec des mars, dessert avec des mars, recette avec des mars, dessert régressif, le meilleur cheese-cake aux mars, gâteau sans cuisson, gâteau d’été
Autant vous prévenir que si votre objectif cet été est d’enfiler un maillot une taille au-dessous de la votre, passez votre chemin.
Ce cheese-cake, que j’ai mis au point, n’est certes pas light mais surtout addictif ; une pure gourmandise régressive !

Pour un cercle de 20 cm

Le socle
200gr de palets bretons
80gr de beurre fondu

Réduire les palets bretons en poudre à l’aide d’un mixeur, rajouter le beurre fondu et bien mélanger.
Tapisser l’intérieur du cercle avec du papier cuisson que vous pouvez maintenir en place avec des pinces à linge (système D très pratique).
Recouvrir une plaque ou un plateau de papier cuisson.
Positionner le cercle au milieu et répartir le mélange palets bretons/beurre au fond en tassant bien.

Laisser prendre au moins 30 minutes au réfrigérateur.

recette de cheese-cake sans cuisson, cheese-cake sans cuisson aux mars, cheese-cake gourmand, cheese-cake régressif, cheese-cake qui tue, cuisine avec des mars, dessert avec des mars, recette avec des mars, dessert régressif, le meilleur cheese-cake aux mars, gâteau sans cuisson, gâteau d’été

Le caramel beurre salé
100g sucre semoule
2CS eau
70ml crème liquide
50g beurre salé en morceaux

Mettre le sucre et l’eau dans une casserole et faire chauffer à feu moyen en secouant la casserole.
Quand le caramel est doré, retirer du feu et rajouter la crème brulante. Attention aux projections.
Dès que le caramel est retombé, mélanger au fouet et rajouter le beurre.
Laisser refroidir.
Je me suis servie de 60gr de ce caramel. Vous pouvez le conserver au réfrigérateur quelques jours.
Le mien a mystérieusement disparu rapidement. J’ai seulement retrouvé le bol et une cuillère ; 
une souris sans doute !

La sauce au chocolat
50gr de chocolat au lait
2 CS de crème liquide
Râper ou couper le chocolat en petits morceaux.
Dans une casserole, le faire fondre avec la crème à feu doux.

La crème
230gr de philadelphia
50gr de sucre
2 feuilles de gélatine
20cl de crème liquide 
8 mini mars ou 3 gros

Ramollir la gélatine dans de l’eau froide.
Couper les Mars en petits morceaux.
Faire fondre la gélatine avec 2CS d’eau à feu doux dans une casserole.
Au robot ou aux batteurs, battre le philadelphia et le sucre jusqu’à avoir un mélange homogène.
Rajouter la gélatine fondue dès qu’elle est à température ambiante et bien mélanger.
Monter la crème liquide en chantilly.
Incorporer délicatement la chantilly au mélange philadelphia/sucre/gélatine.
Rajouter avec douceur les morceaux de Mars.

recette de cheese-cake sans cuisson, cheese-cake sans cuisson aux mars, cheese-cake gourmand, cheese-cake régressif, cheese-cake qui tue, cuisine avec des mars, dessert avec des mars, recette avec des mars, dessert régressif, le meilleur cheese-cake aux mars, gâteau sans cuisson, gâteau d’été
Montage
Verser la moitié de votre crème sur le socle de biscuits bretons.
À l’aide d’une cuillère ou d’une poche à douille répartir en filets la moitié du caramel et la moitié de la sauce au chocolat.
Renouveler l’opération et finir en faisant des petits ronds avec un cure dent ou une brochette pour un effet marbré.

Laisser prendre au moins 3 heures au réfrigérateur avant de décercler.

Source : mélange de différentes recettes

33 commentaires:

  1. Oh la la que ce doit être super bon, quelle belle recette...moi aussi j'ai des souris pour la sauce caramel, c'est fou ça ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu as des souris "dingues" de caramel au beurre salé ! À mon avis, elles doivent être de la même variété.

      Supprimer
  2. C'est clair que pour le maillot, on repassera. Mais vu le temps, on n'est pas prêt de l'enfiler lol.
    Il est superbe ce cheesecake, j'aime bien les effets que tu as faits sur le dessus. ^^

    RépondreSupprimer
  3. Merci, il est surtout "diaboliquement" bon !

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui, il doit être terriblement addictif en effet ! Vaut mieux pas que je plonge la cuillère là-dedans... :p Très beau résultat en tout cas, j'aime beaucoup l'effet obtenu :) Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Rho là là ! C'est décadent à souhait !

    RépondreSupprimer
  6. superbe et terriblement gourmand hummmm, bises

    RépondreSupprimer
  7. qu'il est beau ton cheesecake! et forcément bon! je craque!!

    RépondreSupprimer
  8. Oh punaise, ça doit être une tuerie !
    J'en serais presque déçue qu'ils annoncent enfin un temps estival dans deux jours ;-)

    RépondreSupprimer
  9. oh la la .... je craqueeee. Mes hanches ne vont pas s'en remettre ;)

    RépondreSupprimer
  10. rhoooooooo quelle tentation!!!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un cheese-cake "diaboliquement" bon !

      Supprimer
  11. Oufff,
    là il y a du mal de fait,
    c'est ce que l'on appelle communément: du cheesecake de compétition!
    OJack
    https://123zuste1zeste.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  12. Elle a l'air sympa ta recette j'aurai bien aimé y goûter !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  13. Quelle tuerie! J'en ai l'eau à la bouche!

    RépondreSupprimer
  14. Humm il foit être un régal ton cheesecake

    RépondreSupprimer
  15. Que ce doit être bon ??????
    Bises

    latabledeclara.over-blog.com

    RépondreSupprimer